Un musée à la gloire du jeu vidéo

Crédit Photo : DR

Depuis le 25 février, un nouveau musée a vu le jour à Schiltigheim, en Alsace, et pas n’importe lequel : le Pixel Museum, le musée du jeu vidéo, des loisirs connectés et de l’art vidéoludique. Un véritable temple qui ravira les novices comme les passionnés.

Premier musée permanent du jeu vidéo en France et sixième dans le monde, le Pixel Museum fait office d’inédit dans l’Hexagone. Ouvert depuis le 25 février à Schiltigheim, en Alsace, le musée du jeu vidéo, des loisirs connectés et de l’art vidéoludique retrace l’histoire du jeu vidéo sur plus de quarante ans. Le parcours s’effectue level par level et démarre avec la naissance du tube cathodique, la première borne d’arcade, puis la première console commerciale baptisée Odyssey, en 1972. Viendront ensuite la console de jeu Atari 2600, en 1977, avec entre autres les jeux Space Invaders et Pacman. Mais ce sont sans doute les années 1980 et 1990 qui parleront le plus au public avec la naissance de héros intemporels, à l’instar de Mario, Link, Donkey Kong, Sonic ou encore Rayman. Au fur et à mesure de la visite, les curieux découvrent des pièces rares, parfois inédites en France. De multiples consoles et bornes d’arcade sont également mises à leur disposition pour pouvoir rejouer aux grands classiques.

Une collection inestimable

Au sommet de ce sanctuaire, on retrouve Jérôme Hatton, un passionné de jeu vidéo, qui n’est autre que le fondateur de la Ludus Académie, l’Ecole européenne de la création et du développement du jeu vidéo et du serious game. A l’intérieur du Pixel Museum, le directeur partage avec les visiteurs sa sublime collection personnelle. 1 500 pièces sont actuellement visibles sur les 25 000 qu’il possède. « Actuellement, nous avons aussi deux expositions temporaires sur Zelda et Mario, explique Mathieu Bernhardt, responsable de la communication. La prochaine sera dédiée à Nintendo, mais avant l’ère de la console de jeu. »

Des milliers de visiteurs

Ouvert depuis plus d’un mois à peine, le Pixel Museum comptabilise déjà plus de 4000 entrées. Les nostalgiques comme les amateurs se pressent à la porte du musée. Les familles viennent en masse le week-end et les retours sont très positifs. « Les visiteurs sont super contents. On entend souvent dire : « Ah ça je l’avais quand j’étais petit ! », déclare avec amusement Mathieu Bernhardt. Le personnel du musée ne compte d’ailleurs pas s’arrêter en si bon chemin. « Nous allons prochainement ouvrir une annexe de 300m² avec un espace de coworking et un espace événementiel. » Une chose est sûre : le Pixel Museum n’a pas fini de faire parler de lui.

Toutes les images sont la propriété de leurs propriétaires ou de leurs ayants droit respectifs. Pour toute demande de retrait, merci de nous envoyer un mail à contact[at]youbecom.fr

Commentaires

Autres actus en vidéos