Olivier Guez remporte le Renaudot haut la main

Crédit Photo : DR

L’écrivain Olivier Guez a eu la bonne surprise d’apprendre ce lundi 6 novembre, qu’il était l’heureux lauréat du Prix Renaudot pour son ouvrage « La disparition de Josef Mengele ».Une récompense qui, comme le Goncourt, met un coup de projecteur sur une œuvre qui traite du nazisme.

Cette année, l’Allemagne nazie est au cœur des prix littéraires. Après le Goncourt, qui a été attribué à Eric Vuillard pour « L’ordre du jour », voici qu’Oliviez Guez est couronné à son tour avec le Renaudot pour « La disparition de Josef Mengele » paru aux éditions Grasset. Tous deux traitent de l’Histoire, tous deux ont mis l’accent sur l’Allemagne dirigée par Hitler.

La cavale des nazis

Avec « La disparition de Josef Mengele », Olivier Guez revient sur l’histoire de l’ancien médecin d’Auschwitz, qui a littéralement pris la fuite lorsque l’Allemagne a perdu la guerre, pour se réfugier en Amérique du Sud. Dès 1949, celui-ci utilise moult pseudonymes pour pouvoir s’inventer une nouvelle vie, et se planquer de ceux qui le traquent, jusqu’à sa mort mystérieuse en 1979. Primé le 6 novembre dernier, au restaurant Drouant, Olivier Guez ne peut que se féliciter de ce roman à l’histoire bien maîtrisée.

Toutes les images sont la propriété de leurs propriétaires ou de leurs ayants droit respectifs. Pour toute demande de retrait, merci de nous envoyer un mail à contact[at]youbecom.fr

Vous aimez Youbecom ? Rejoignez-nous !

Commentaires