La première fois qu’on m’a embrassée je suis morte

Crédit Photo : DR

Avec « La première fois qu’on m’a embrassée je suis morte », Colleen Oakley signe un roman à la fois fascinant et émouvant. Rendez-vous en librairie le 17 janvier pour découvrir ce petit bijou des éditions Milady.

« Si j’ai appris une chose, c’est que l’amour est chaotique. Il ne nous est pas livré dans un joli paquet cadeau. Il ressemble plutôt au cadeau d’un enfant, tout froissé et gribouillé au crayon. Imparfait. Mais toujours un cadeau. Seulement, tous les cadeaux ne sont pas faits pour durer éternellement. » C’est avec ce genre de phrases que Colleen Oakley va vous séduire le 17 janvier prochain en librairie. Avec son roman baptisé « La première fois qu’on m’a embrassée je suis morte » aux éditions Milady, l’auteure nous embarque dans une histoire d’amour qui sort de l’ordinaire pour notre plus grand bonheur.

Privée de contact

L’histoire est celle de Jubilee, une trentenaire atteinte d’une allergie pas comme les autres : celle du contact humain. En clair, Jubilee est allergique… Aux gens ! Elle ne peut pas les toucher, les enlacer, les embrasser ou encore partager ses affaires, boire dans le verre de quelqu’un d’autre, etc. Durant neuf ans, la jeune femme vit recluse chez elle avant de prendre son courage à deux mains et de sortir. Le hasard fait que cette dernière tombe sur une ancienne camarade de classe qui lui propose un poste de bibliothécaire. D’abord réticente, Jubilee finit par accepter. A la bibliothèque, elle fait la rencontre d’Eric Keegan, un homme divorcé qui vient de s’installer en ville avec Aja, son fils adoptif. Et bien qu’elle les tienne distance, cette rencontre va pourtant révolutionner sa vie.

Un récit extraordinaire

Avec « La première fois qu’on m’a embrassée je suis morte », Colleen Oakley, nous livre un roman détonnant. Sur 500 pages, le lecteur s’attache à Jubilee et suis petit à petit son parcours allant de la réclusion à la guérison. Avec Aja et Eric, elle forme un trio irrésistible qui, outre le fait de nous divertir, nous amène à réfléchir sur le dépassement et l’estime de soi. Un pur coup de cœur !

Toutes les images sont la propriété de leurs propriétaires ou de leurs ayants droit respectifs. Pour toute demande de retrait, merci de nous envoyer un mail à contact[at]youbecom.fr

Vous aimez Youbecom ? Rejoignez-nous !

Commentaires